Réservez directement auprès de l’hôtel, meilleurs tarifs disponibles. Moteur de réservation sécurisé de Cubilis
check availability

HISTOIRE – LA GRANDE MAISON LONDRES – SALLE DE FÊTE DE BUCK

The House of Bruges – Un bâtiment au centre de Bruges avec une histoire riche !

Au fin du Moyen Âge, le complexe de bâtiments sur la Sint-Jansplein/Ieperstraat fait partie de la grande maison Londres,  situé sur la Coerdoeaniersstraat 17-19. À la fin du 16ième siècle,  quelques maisons et une grande porte sont décrits dans les documents d’archives.

La porte agit comme la sortie de derrière pour la maison Londres. En 1778, le complexe entier appartient au canon riche Joannes van Outryve, qui le laisse à sa nièce Maria-Petronella de Stappens- van Outryve (1748-1814). La maison Londres et les bâtiments à côté étaient loués depuis 1720 par Mary Anne van Outryve, une vendeuse entreprenante et tante du canon (Sa carrière est attentivement exposé dans le projet OMD 2007 ‘Veelvuldige Chineesche Gezichten. Chinabelangstelling in Brugge in de 18de en 19de eeuw’).

Mary Anne van Outryve est née à Ooigem en 1674 et est venue habiter à Bruges en 1699. En 1715 elle a fondé la société des marchandises et du commerce avec sa sœur. Initialement, Mary Anne s’occupe surtout du commerce de textile.

Dès que la compagnie d’Ostende importaient des produits de la Chine , elle achetais des grande quantités de thé. Elle possédait d’un vaste réseau commercial, même en dehors de la Flandre et aussi en France et l’Angleterre.

C’est surprenant qu’elle n’avait pas acheté de propriété en Bruges malgré ça prospérité. En juillet 1745, elle accueille le roi Français Louis XV et le prince héritier dans son magasin dans la maison Londres. Ils achètent diverses produits orientaux. Mary Anne van Outryve était sans aucun doute renommée internationalement. Elle est mort en 1746 et sa sœur Catherine et plus tard aussi son cousin Augustin van Outryve continuent la maison de commerce. Augustin habitera et utilisera la propriété dans la Cordoeaniersstraat et la Sint-Jansplein avec le canon Joannes van Outryve.

Dans le premier quartier du 19ième siècle la maison sur la Sint-Jansplein est transformer en habitation et définitivement séparé de la propriété dans la Cordoeaniersstraat (Qui servait comme bureau de poste dans le 19ième siècle).

Entre 1809 et 1833, il n’y a pas eu de résidents inscrit à la Sint-Jansplein.

A partir de 1834, Eulalie de Stappens, son mari Henri Napoleon Mortier, leurs trois enfants Henri, Napoleon et Malvina, le cocher Felix Stragier et les deux servantes Virgine Janssens et Amelie Barbier habitent le complexe rénové dans une maison avec maison d’entraîneur. La façade plâtrée actuelle date de cette phase de construction. La Sint-Jansplein/Ieperstraat était donc toujours l’héritage de la famille Outryve qui était passé à la famille De Stappens. Malvina et Napoleon Mortier vendent la propriété à Emilius Declercq en 1870, qui étend le bâtiment et le reconstruit en 1881.

La propriété tombe en possession de lithographe Victor Daveluy, qui rénove le bâtiment dans la Ieperstraat comme atelier de lithographie. En 1895 elle est en main d’éditeur Eduard Geûens – Seaux qui construit une nouvelle étage, rénove la maison à la pleine et ajoute des devantures de magasins. La veuve de Geûenes donne l’assignation à l’architecte Etienne Timmery (1858 – 1926) de rénové la propriété encore plus drastiquement.

La baie vitrée au-dessus de la porte d’entrée date de 1913.

SALLE DE FÊTE DE BUCK

La propriété est louée en 1922 par Medard De Buck, ça appartient à C. Sentroul, le pasteur de l’église Sint-Walburga à Veurne.

Traiteur Medard De Buck l’a acheté en 1935 et donné l’assignation à l’architecte Maurice Vermeersch (1901 – 1977) pour faire des plans de rénovation. Les plans prévoient : Séparer la propriété sur la Sint-Jansplaats 5 en deux maisons, placer deux portes d’entrées, une grande porte et des volets roulants, changer la disposition intérieure et construire trois décharges de charbon dans le trottoir.

Le bâtiment dans la Ieperstraat a surement déjà été rénover comme salle de fête plus tôt parce que la salle est listée sur le plan depuis 1935. Les modifications de l’intérieure en style art déco sont fait par plâtrier Standaert. En 2004-2005, la firme Standaert était aussi impliqué dans les restaurations. La peinture décorative maintenant est fait par Curd Vercruysse.

Architecte Maurice Vermeersch reste renommé en Bruges pour ces rénovations et ces design plus traditionnel pour les nouvelles propriétés en ville.

Il a construit beaucoup de nouveaux batiments au Ringlaan dans un mélange de styles différents mais à Christus-Koning, il a construit en style moderne. La aussi il construit en style art déco ce qui est typique pour l’interbellum (Voyez le tour à vélo ‘Maurice et Maurice’).

La salle de fête de Medard De Buck reste une des places la plus populaire pour des fêtes et des mariages jusqu’en fin 1950. De Buck était un traiteur renommé depuis le commencement du siècle. En 1910, il est président des serviteurs de tables unis. Cette association prépare les repas de chez les familles.

Les traiteurs et les serveurs deviennent populaire dans la deuxième partie du 18ième siècle. Plusieurs noms de traiteurs sont renommés.

Des clients de De Buck auraient mêmes suggéré de transformer sa maison sur la Sint-Jansplein en salle de fête. Il reconstruit l’ancienne lithographie comme salle de fête contemporaine.

Peu d’enregistrements de cette belle salle sont sauvegarder dans les archives. Soit-il possible qu’il y en a encore en propriété privé ?

Les successeurs de De Buck vendent le complexe et ça devient des bureaux et du stockage pour la R.T.T (La régie du téléphone et télégraphe). Ceci n’a pas des bonnes conséquences pour le bâtiment. Le bâtiment devient détériorer et les escaliers sont gravement endommagé. La salle de fête devient un stockage méconnaissable. À partir de 1990, des nouveaux propriétaires sont rechercher. Des diverses applications de construction pour transformer le complexe en immeuble d’appartements ont été refuser par la ville. Seulement en 2005, la décision de transformer l’immeuble en maison multifamiliales a été prise.

La salle rectangulaire (20,50m x 8,20m) est construit dans l’immeuble a deux couches de construction. La salle de fête a été aménagées sur deux étages. Les colonnes en fonte (maintenant en marbre) portent le balcon du deuxième étage. Du balcon, c’était possible de regarder les fêtards ou de boire un verre dans un coin calme. Le balcon est accessible d’un escalier qui ce divise en deux. Sur la paroi arrière, on découvre une sculpture semi-élevée en style art déco.

« SALLE DE FÊTE » DE BUCK

Salle de fête De Buck est maintenant cette magnifique salle de déjeuner en style art déco de la House of Bruges. Le petit déjeuner est inclus dans chaque séjour donc vous déjeunerez dans ce cadre unique.